Noise
TACHYCARDIE + HYPERCULTE + SPELTERINI
02.11.2019 - 20H30 - GRANDE SALLE

ABONNÉ ASTRO : 7€ / PRÉVENTE : 12€ / SUR PLACE : 15€

TACHYCARDIE (TOURS / NOISE EXPERIMENTALE)


Sous ce nom d’emprunt obscur et palpitant se dissimule le projet solo de Jean-Baptiste Geoffroy, musicien, compositeur et batteur rompu à l’exercice du groupe et de l’écriture collective, improvisée et expérimentale (Pneu, La Colonie de Vacances, Binidu, Futuroscope, La Nuit Manquante). Tachycardie est une synthèse personnelle et introspective de l’expérience des dichotomies oralité/écriture, musiques populaires/musiques savantes, musique enregistrée/art de la représentation ; la problématique du langage musical, de sa transmission s’inscrit donc au cœur de la recherche du compositeur.

 

L’influence évidente des musiques concrète et minimaliste se retrouve augmentée par la pratique instrumentale initiale de ce dernier : percussions et batterie. L’obsession du rythme tend à éprouver l’endurance du corps – celui de l’émetteur, celui du récepteur – imposant la longueur radicale du format d’enregistrement, l’âpreté des matériaux sonores et leur aspect parfois atonal ou dissonant.

 

C’est toutefois plus dans le motif et sa répétitivité qu’il faut percevoir l’épreuve et entrevoir l’élargissement de la perception auditive : là où le moindre changement devient audible, où l’objet sonore est saisi dans son entièreté. Une hypnose sonore introduite par une musique quasi acousmatique et des paysages sonores qui facilitent son approche en se concentrant sur la dimension acoustique du son.

HYPERCULTE (SUISSE / TRANSPOP KRAUT EXPERIMENTALE)


C’est bien la pire des folies d’être sage dans un monde de fous » scande Hyperculte sur son deuxième album Massif Occidental, véritable cri de liberté musicale, sauvage et joyeux (à paraître fin avril 2019 sur le label Bongo Joe Records). Le duo, formé de la fine fleur de la scène rock expérimentale genevoise – Simone Aubert (Massicot, Tout Bleu) à la batterie, guitare et chant et Vincent Bertholet (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp) à la contrebasse et chant -, poursuit sa cavalcade folle dans un monde en proie au chaos, pour mieux nous entraîner dans sa transe mêlant disco, pop, kraut, punk et post rock.

 

Rythmiques affûtées, inventivité de la composition, paroles poétiques et engagées, les huit titres de l’album, composés à partir d’improvisations musicales, de fragments de textes littéraires et de slogans politiques, témoignent du regard tranchant – et tranché- des deux musiciens sur notre époque. Les instruments et les voix – un chant féminin travaillé et une scansion masculine plus brute et parlée – bardés d’effets et distorsions en tout genre, dialoguent, se jouent et se répondent.

Enregistré à Hambourg, dans le studio de Felix Kubin, To Rococo Rot, Faust, etc., qui confère à l’ensemble une touche electro-pop tranchante, ce nouvel album résonne comme un baroud d’honneur, un appel poétique à la résistance pour une « armée de rêveurs ». Entre idéalisme et pessimisme, joie et urgence, Hyperculte confirme la brèche de leurs débuts et affiche sa propre folie avec un Massif Occidental résolument invincible.

SPELTERINI (NANTES – DRONE)


Quand deux membres de Chausse Trappe et deux membres de Papier Tigre et La Colonie De Vacances se rencontrent, ça donne Spelterini, groupe formé en 2017 à Nantes. A l’image de la funambule Maria Spelterini dont ils empruntent le nom, le but est de jouer en souplesse et en tension, de rester à l’écoute et d’être vif, toujours sur le fil. En concert, le groupe interprète des morceaux long format enchaînés comme des traversées haletantes et sans filet, à base de rythme, de drone et de feedback. L’accident, l’erreur, l’imprévu, sont saisis au vol par le groupe comme autant de ressorts créatifs, participants ainsi à la vie des morceaux et au renouvellement de la performance.

 

La première sortie du groupe, ‘Pergélisol / Chorémanie’, est attendu pour septembre 2019 sur les labels Kythibong en France (LP) et Mascarpone Discos en Espagne (K7).