Rock
MICHEL CLOUP DUO + ARM
26.02.2021 - 20H30 - GRANDE SALLE
EVENT FACEBOOK

ABONNÉ ASTRO : 5€ / PRÉVENTE : 8€ / SUR PLACE : 10€

 

Le concert initialement prévu le Vendredi 15 Mai 2020 est reporté au Vendredi 26 Février 2021. Les billets restent valables.

 

En raison des restrictions sanitaires, le concert aura lieu dans des dispositions exceptionnelles :

• Concert dans la grande salle en configuration assise avec des tables

• Le bar sera ouvert : consommation uniquement à table

• Pas de vestiaire sur place 

• Port du masque obligatoire

• Respect des distances de sécurité et des sens de circulations

• Jauge limitée à 60 participants

MICHEL CLOUP DUO (FRANCE / ROCK)


Michel Cloup, chanteur guitariste, fondateur de Diabologum, un des groupes les plus importants du rock français dans les années 90, initie au début des années 2010 Michel Cloup Duo. Par le truchement de pédales d’effet et d’une solitude orchestrée, il y superpose les lignes harmoniques et mélodiques, les saturations et les arpèges limpides, les riffs entêtés et les explorations indécises. Ses textes sont interprétés par une voix qui oscille entre parler et chanter. Le batteur Julien Rufié (suc- cesseur de Patrice Cartier) est ancrage, point cardinal depuis le précé- dent album «Ici et là-bas» (2016). Ses tambours offrent aux chansons la pulsation sur laquelle Michel Cloup peut poser le canevas poétique de ses histoires, les cieux rougeoyants que sa guitare s’appliquera à lacérer en d’amples – ou parfois plus resserrées – songeries éclair, pluies acides ou nuages filant vers l’horizon.
Danser danser danser sur les ruines est le quatrième album de Michel Cloup Duo.

ARM (FRANCE / HIP-HOP)


Arm fait tout : écriture, rap, beatmaking, production… En résulte une cohésion évidente entre textes et musique, une capacité́ à manier les codes, les structures couplet/refrain trop entendues, à les tordre puis à les sublimer jusqu’à ce qu’elles disparaissent. Sur Codé, son nouvel et dixième album ce sont des nappes épaisses et menaçantes qui donnent à l’album sa consistance. La voix se fait souvent lointaine, assourdie, ou parfois au contraire lumineuse à l’extrême. Elle trahit cette volonté de créer une imagerie, un monde qui certes s’autodétruit, mais qui se fait reflet du notre, comme si Arm souhaitait en permanence nous obliger à regarder dans le miroir. Que ce soit les beats empruntes à l’abstract hip-hop, ceux définitivement trap dark, et les prods ultra-produites, tout participe à constituer un univers sonore unique, hors des sentiers bien trop battus.

Codé est tout cela : l’œuvre d’un leader malgré́ lui, d’un homme souvent qualifié d’intello, mais qui a pourtant fait le choix d’être brut, vrai.